Les Récoltes Sauvages de Virginie

09 août 2017

Huiles de soins- 2017

Bonjour ! Cette année j`ai essayé l`huile de tournesol avec l`églantier sauvage... ce sera une recette originale ! J`ai concocté aussi quelques huiles de soin d`Hildegarde et la classique huile de millepertuis. Les surplus sont disponibles sur demande et en troc, car les produits sont achetés dans de bonnes conditions (bio et artisanal). Bonnes recettes ! (voir plus bas). Virginie la Magicienne

C'est facile de préparer des huiles de soin, il faut faire macérer des plantes bénéfiques dans une base d'huile

--> prévilégier l'huile bio, pressée à froid : olive, tournesol, avocat, amande douce, coprah...

--> Bien suivre les règles de cueillettes (pollutions, période)

--> utiliser des bocaux en verre propres et stérilisés

Exemples

  • Huile de Bellis (pâquerette) pour raffermir la peau et la tonicité des vaiseaux sanguins.

 

  • 20160327_214125-COLLAGE

    P1050010

  • Huile de Millepertuis contre les coups de soleil (ne pas exposer après application)

    milepetuis entier

    Jadis, Hypericum perforatum était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche. Le millepertuis perforé est un très ancien chasse diable, c'est-à-dire qu'il faisait fuir les esprits tourmenteurs. C'est devenu le phytomédicament le plus prescrit contre la dépression nerveuse.

    L'usage médicinal du millepertuis (Hypericum perforatum) remonte à au moins 2 400 ans, date où Dioscoride le préconisait dans ses ordonnances.

    Réputé au Moyen Âge pour éloigner la mélancolie, le millepertuis avait aussi pour nom « herbe de Saint-Jean » (St John's wort en anglais) ou « chasse-diable ».

    Inscrit à la pharmacopée française en 1818, il tomba dans l'oubli à la fin du XIXe siècle. La pharmacologie moderne redécouvre certaines de ses propriétés thérapeutiques.

    Affections cutanées

    On attribue à la plante des propriétés vulnéraires : c'est un émollient et un adoucissant pour la peau (en usage externe et immédiat). La plante entière, les fleurs ou les feuilles sont utilisées en traitement cutané pour leurs vertus apaisantes, mais elles peuvent provoquer des réactions de photosensibilisation.

    Les fleurs de millepertuis servent, par macération dans l’huile, à la préparation de l’huile de millepertuis, une huile rouge qui est renommée pour le traitement des brûlures et des contusions. Elle ne doit pas être employée pendant l'exposition solaire pour les raisons indiquées ci-dessus, mais comme après-soleil.

  • Huile de Calendula (souci) contre les peaux sensibles, elle est cicatrisante et anti-inflammatoire.  macérat des fleurs, pendant 2 à 3 semaines

    Calendula_officinalis_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-024

    Les propriétés thérapeutiques du souci sont connues depuis longtemps. Au XIIe siècle, Hildegarde de Bingen l'utilisait contre la teigne du cuir chevelu ; à la même époque, Albert Le Grand recommande son usage comme cicatrisant, contre les troubles de l'intestin, les piqûres d'insectes et de serpents. Au XVIe siècle en Italie, le médecin recommande son emploi pour faire un collyre soignant les maux des yeux.

    Il fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe siècle ou début du IXe).

    On utilise les fleurs séchées dans la médecine traditionnelle.

    En infusion, le souci est anti-inflammatoire, hypotenseur, spasmolytique, immunostimulant et hypocholestérolémiant.

    En usage externe (teinture mère), c'est un excellent anti-inflammatoire (peau et muqueuses, intimes ou non), anti-œdémateux et antivenimeux. Il est antibactérien, antiviral, antifongique et cicatrisant20.

  • la carotte : l'huile à la carotte permet d'entretenir son bronzage, de raviver le teint. 

P1050013

  • le Plantain : dans ce cas, on n'utilise pas l'huile mais la feuille huilée pour appliquer sur la plaie, les hémorroides. Cette plante a des vertus calmantes et cicatrisantes, on peut la frotter fraiche sur les piqures d'orties.

Et voici quelques photocopies issues de l'animation botanique cosmétique (voir message correspondant)

recettes cosmétique_Page_1

recettes cosmétique_Page_2

 

Les Huiles aromatisées pour la cuisine

Pour garder la saveur d'une plante aromatique, pourquoi pas la conserver dans l'huile, cela est plus efficace que la plante sèche. Si vous aimez les pizzas relevées, préparez une huile de piments, ou une huile avec de l'origan (pourquoi pas les deux!). Les plantes doivent etre lavées et séchées, saines. Par exemple : l'estragon, basilic, romarin, laurier, thym, fenouil, menthe, lavande, vanille... dans les huiles d'olive, tournesol ou arachide.... ajouter une gousse d'ail des grains de poivre et un clou de girofle selon les gouts (moi j'aime pas!) - l'huile doit être stockée à l'abri de la lumière, contrairement aux huiles de soin pendant la macération.

Composez votre huile en fonction de vos plats préférés; par ex, pour une salade d'endives, de laitue, pour des carottes rapées, pour des pommes de terres chaudes.... cela gagne du temps en préparation !

ET... si vous croisez un bout de truffe, mettez le dans l'huile !! mmmmmm

Pour conclure, faites un tour à la page réalisations de Virginie la Magicienne si vous n'avez pas le temps de confectionner vos produits! et rendez-vous à la St Jean pour notre cueillette traditionnelle des herbes :

Dimanche 19 et Lundi 20 juin 2016 dès 8h : Cueillettes du solstice, les herbes de la St Jean, pique nique puis feu de la st jean le soir, lieu en fonction de la commune ou se déroule un feu de la St Jean

Amusez vous bien!

Virginie La Magicienne

marmite

Posté par Zebatgirl à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18 juillet 2017

Tisanes

Mélange de tisane

Une tisane (du grec πτισάνη / ptisánê qui désigne un gruau d'orge puis une décoction, par le latin tisana1) est une boisson aux propriétés faiblement curatives obtenue par macération, décoction ou infusion de matériel végétal (fleurs fraîches ou séchées, feuilles, tiges, racines), dans de l'eau chaude ou froide.

Mode de préparation

Mélisse officinale

Les différents modes de préparation ont tous pour but d'extraire les principes actifs des végétaux.

  • La macération consiste à laisser tremper le matériel végétal dans l'eau froide pendant plusieurs heures. On parfume ainsi de l'eau à la menthe, à la mélisse, etc.
  • La décoction consiste à jeter le matériel végétal (surtout racines et tiges) dans l'eau, à porter celle-ci à ébullition pendant quelques minutes, puis éventuellement à la laisser refroidir. Par exemple : décoction de queues de cerises, de prêles, d'avoine, etc. La décoction contient toujours une plus grande quantité de principes actifs de la plante que l'infusion.

Ces modes de préparation sont courants en cuisine et servent à extraire les composés aromatiques des plantes.

Quelle que soit la préparation, le liquide obtenu est en général filtré avant d'être bu.

Les tisanes sont parfois adoucies par adjonction de sucre, de miel, etc.

Genres de tisane

Parmi les tisanes les plus répandues, citons  :

  • le café d'orge, connue au Japon sous le nom de mugicha et en Corée sous celui de boricha, sa saveur grillée rappelle celle du café (l'amertume et la caféine en moins), elle est souvent bue froide en été ;
  • la camomille romaine, recherchée pour ses vertus digestives ;
  • le maté de coca, une boisson infusée de feuilles de coca ;
  • le maté ou yerba maté, un arbuste que l'on trouve principalement en Argentine, en Uruguay et au Brésil, et qui donne une boisson caféinée ;
  • les fleurs de chrysanthème séchées ;
  • la graine de fenouil, qui stimule la production de lait chez les femmes allaitantes ;
  • la racine de gingembre, réputée aphrodisiaque ;
  • les pétales d'hibiscus, bue chaude ou froide (karkadé)>>>>>>>>>>>>>>>>;

    karkade_03

  • la menthe, particulièrement la menthe poivrée ;
  • le gui, en macération ;
  • l'ortie ; en cas d'anémie c'est la meilleure. À long terme, elle est antihistaminique, diminuant le processus des allergies.On l'utilise aussi lors d'arthrite, de rhumatismes, de lumbagos et de sciatiques. C'est une excellente amie de la femme enceinte. Aide à retrouver l'énergie perdue et à accéder à notre pleine vitalité. Aide à l'alcanisation et à la désintoxication de l'organisme. Tonique des reins, c'est une légère diurétique;
  • le rooibos, une plante d'Afrique du Sud, parfois improprement appelée thé rouge, auquel on prête les vertus antioxydantes similaires à celle du thé, mais qui ne contient pas de caféine ;
  • la sauge ; utile pour les troubles du foie, l'inflammation des muqueuses du nez et de la bouche ; est efficace contre les maux de gorge, la transpiration, les bouffées de chaleur. Elle stimule la digestion ;
  • le thym, pour ses vertus digestives ou respiratoires ;
  • le romarin ; stimulant circulatoire ;
  • la mélisse (citronnelle) ;
  • le gaillet odorant (aspérule) ;
  • la verveine; calmante et digestive ;
  • le tilleul, pour ses vertus apaisantes.

La plupart de ces plantes sont vendues dans le commerce en vrac ou en sachets prêts à infuser.

Vertus des tisanes

Question book-4.svg
 
 

Les vertus thérapeutiques des plantes sont connues et utilisées depuis des millénaires ; des centaines de plantes médicinales sont connues à ce jour et leur utilisation est systématisée dans le cadre de la phytothérapie. Les infusions sont une survivance quotidienne et populaire de cet usage très ancien.

Le principal inconvénient des préparations issues de plantes réside néanmoins dans leur composition très variable : selon l'historique de sa préparation (conditions agronomiques de la croissance de la plante, protocoles de récolte, d'entreposage, de conditionnement, de livraison, etc.) une tisane peut se révéler soit sur-dosée, soit sous-dosée au point de développer des effets contraires à ceux recherchés ou de ne plus présenter aucune efficacité. De plus, la présence de pesticides néfastes peut souvent suivre la préparation de la croissance de la plante jusqu'à sa consommation, le plus souvent sans qu'aucun contrôle ne soit possible.

Parmi les vertus des tisanes les plus recherchées, citons :

tisanes à visée digestive  
: anis vert, badiane (anis étoilé), camomille, marjolaine (ou origan), menthe, romarin, sauge, serpolet et thym, verveine.
tisanes recommandées comme calmantes  
: mélisse, tilleul, fleur d'oranger.
tisanes diurétiques  
: reine-des-prés, queues de cerise (elles sont à employer avec précaution et jamais tous les jours, car elles peuvent déséquilibrer l'équilibre hydrominéral de l'organisme et installer un état de semi-déshydratation permanent et peu recommandable).

On mélange fréquemment plusieurs plantes pour en combiner les effets (verveine et menthe, verveine et tilleul, etc.)

Les tisanes vendues comme « amaigrissantes » sont des tisanes purgatives et diurétiques, qui font perdre quelques kilogrammes d'eau du fait de la déshydratation ; elles peuvent donc être dangereuses pour la santé.


 

QUELQUES RECETTES DE http://www.guidedestisanes.com/

Tisane pour avoir des jambes légères et contre les jambes lourdes

Voici la recette d’une tisane spéciale jambes lourdes à base de Vigne Rouge

Faire un mélange avec
-2/3 de vigne rouge
-1/3 de menthe
Verser dans un litre eau bouillante et laisser infuser pendant 10 minutes.
Possibilité d’ajouter un peu de miel ou de l’huile essentielle de citron.
Laisser refroidir et boire très frais.

Guide des tisanes : Tisane contre les maux de gorge

Voici une recette de tisane à base de thym , excellente contre les maux de gorge
 -1/3 de guimauve (adoucissante et anti-inflamatoire)
- 1/3 de thym
- 1/3 de sauge
Vous pouvez mettre du miel à la place du sucre pour adoucir le gout.
A défaut de la boire, vous pouvez utiliser cette préparation en gargarisme

 

Virginie la Magicienne et Wikipedia !

 

Posté par Zebatgirl à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Recettes médicinales : potions vins, alcools

 

Recettes médicinales

Pour la digestion

L’eau de mélisse des Carmes

Dans 1,5 litre d’eau de vie, faire macérer à la lumière pendant 9 jours :

- 250g de feuilles et fleurs fraiches de MELISSE

- 15 grammes de racine sèche d’ANGELIQUE (ou 50g fraîches)

- 60g de zeste de citron Bio

Filtrer puis ajouter :

- 100 grammes de graines de CORIANDRE

- 20 grammes de NOIX DE MUSCADE

- 2 grammes de poudre de CANNELLE

- 1 gramme de CLOU DE GIROFLE

Laisser macérer encore 8 jours

Filtrer et ajouter 200 ml d’eau de source, laisser reposer et mettre dans des petites bouteilles teintées; à conserver à l’abri de la lumière. Posologie : sur un sucre en cas de syncope, aérophagie, indigestion. En usage externe, desinfectant et cicatrisant sur les coupures et plaies.

 


Pour la détente

64122919Alcoolature «idées claires et grande forme»

Ingrédients : 

- 25g de feuilles de ROMARIN

- 25 grammes de graines de FENOUIL

- 25 grammes de graines de CARDAMOME

-150 ml d’eau de vie à 40°

Ecraser les plantes et graines gossièrement et laisser macérer 3 semaines. Filtrer. Récupérer les plantes de la macération et les faire bouillir 10 min à petit feu avec 150ml d’eau. Laisser refroidir et les ajouter à la première préparation. Posologie : 2 ou 3 cuillérées à Soupe par jour dans un verre d’eau chaude

 


Pour l’ORL

Vin de Sauge

10 grammes par litre de bon vin rouge ou de blanc. Infuser 10min, sucrer, ajouter 1/2 cuillère à café de cannelle. Prendre en apéritif, avec modération.

 

Sirop pectoral

Infuser 1 poignée de fleurs de Bourrache et de coquelicot dans 1/2 litre d’eau chacune. Laisser pendant 12h à couvert. Filtrer et ajouter le même poids de miel ou de sucre. Refaire bouillir 10min avant de verser bouillant dans de petites bouteilles à capsule. Posologie : 1 ou 2 cuillères à café plusieurs fois par jour

 


Pour le drainage et la longévité

 Rob de Sureau

Ancienne recette où il faut concentrer le jus de sureau en un sirop épais. Extraire le jus de baies de SUREAU NOIR (ceuillettes en aout, que vous pourrez mettre au congélateur). Faire réduire à feu doux plendant plusieurs heures jusqu’à obtention d’un sirop épais. Ajouter les 2/3 de son poids en sucre ou miel. Conserver en bouteilles. Posologie : 4 à 8 g de rob, 2 fois par jour


  

 

 

 

 

 

 

Posté par Zebatgirl à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juillet 2017

la Reine des prés (maj)

Filipendula_ulmaria1

La reine-des-prés ou fausse spirée (Filipendula ulmaria) est une plante herbacée vivace de la famille des Rosacées.

Elle est riche en dérivés salicylés au même titre que le saule (Salix alba) et a donné son nom à l'aspirine.

Autres noms communs : Filipendule ulmaire, spirée ulmaire. La Spirée doit son nom à la forme spiralée de ses fruits (bibliographie : J.P. Ferrari, Dictionnaire étymologique de la flore française. Lechevalier, 1984).

Synonyme : Spirea ulmaria L.

Description botanique: Cette belle plante herbacée vivace, au port très élégant est velue, a un port dressé, feuillue, un rhizome rampant et mesure de cinquante centimètre à un mètre et demi. La tige rougeâtre est glabre et anguleuse et porte de multiples fausses ombelles ramifiées, très odorantes, d'un blanc jaunâtre. La feuille est imparipennée, vert sombre, glabre au-dessus, feutrée de blanc en dessous. La foliole terminale est palmée, divisée en trois ou cinq parties, les folioles latérales forment de deux à cinq paires le long du pétiole. C’est son allure altière qui l'a fait appeler "reine des prés".Les fruits sont enroulés en hélice

Localisation:La spirée pousse principalement dans les lieux humides, particulièrement au bord des cours d’eau et des fossés bordant les chemins, des prairies humides, des aulnaies ou dans les prés, d’où son nom.

Origine: Europe

Principe actif: acide salicylique.

Propriétés: anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique, elle possède aussi des propriétés digestives

NOTE DE VIRGINIE :
les utilisations culinaires se font principalement en desserts : glace, crème, gateaux.


 

Précautions d'emploi de la reine-des-prés (doctissimo)

Il n'y a pas de précautions particulières aux doses préconisées.

Contre-indications

La reine-des-prés contient de l'acide salicylique, précurseur de l'aspirine. Pour cette raison, elle est contre-indiquée aux personnes qui ne supportent pas l'aspirine. En l'absence de données suffisantes, il est déconseillé aux femmes enceintes ou qui allaitent de l'utiliser.

Effets indésirables

Pas d'effets indésirables connus.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Pas d'interaction connue.

Interactions avec des médicaments

Pas d'interaction connue.

Avis du médecin

Des bienfaits reconnus

La reine-des-prés est utilisée principalement pour ses propriétés antalgiques. Pour soulager des douleurs articulaires, rhumatismes, tendinites, dentaires, maux de tête à caractère passager. D'après l'agence européenne des médicaments, elle serait aussi reconnue pour le traitement du rhume. Antidouleur efficace, la reine-des-prés remplace avantageusement l'aspirine, le patient évitant les effets secondaires indésirables, notamment sur le tube digestif.

Avertissement

Ne pas prendre si vous êtes allergique à l'aspirine ou si vous êtes enceinte ou allaitez.

Prévenez votre médecin s'il vous prescrit d'autres médicaments.

Prévenez votre médecin si vos symptômes persistent.

La recherche sur la reine-des-prés

Une étude de 1989 a montré que la reine-des-prés, associée avec le cassis , est un traitement efficace des maladies articulaires chroniques. Diminuant la prise d'antalgiques et d'anti-inflammatoires chimiques qui peuvent avoir à la longue des effets secondaires importants, elle a également un effet dilatateur des vaisseaux, tonifiant ainsi le coeur. Elle est également un excellent allié contre l'élimination rénale de l'eau et combat efficacement obésité et cellulite. C'est encore une des rares plantes capables de capter certaines toxines comme le benzo(a)pyrène. Ces études prometteuses nous permettent de penser que la reine-des-prés agit en "dépollueuse" de l'organisme, ce dont on a le plus besoin aujourd'hui.

 

 

Posté par Zebatgirl à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

le plantain

800px-Illustration_Plantago_major0_clean

Nous avons sous nos contrées, trois espèces de plantains :

  1. le plantain des oiseaux (Plantago major)
  2. le plantain lancéolé (Plantago lanceolata)
  3. et le plantain intermédiaire (Plantago media)

Botanique

Le nom de genre Plantago vient du latin planta, « plante des pieds » et ago « je pousse », en raison de la forme des feuilles de certaines espèces qui évoquent la plante des pieds.

Médecine

Dans les campagnes, on utilisait du plantain pour calmer le mal de dents en plaçant dans le conduit de l'oreille un tampon de racine de plantain râpé. La plante entière est utilisée soit dans l'alimentation, soit en diététique ou en thérapeutique. Les feuilles jeunes peuvent être consommées en salade ou en légume. Le suc frais extrait des feuilles (au printemps, à la floraison) sert à diverses préparations, notamment des collyres (sous forme d'hydrolat). On récolte (toute l'année) les racines du plantain que l'on broie pour préparer des cataplasmes anti-infectieux. Le plantain est également un excellent calmant contre les piqûres d'insectes. Il faut couper une feuille et la rouler entre les doigts (comme on le fait avec la mie de pain) jusqu'à extraire le jus. Ce jus passé sur les piqûres (d'insectes ou d'ortie) a un pouvoir apaisant très rapide. De plus l'application sur les piqûres d'orties soulage et guérit immédiatement.

Culinaire

Recette proposée par l'association morbihannaise "Cueillir". http://asso.cueillir.over-blog.com/ L'association,, basée sur le Pays de Lorient, œuvre à redorer le blason des plantes sauvages trop souvent perçues comme « mauvaises herbes ». Elle nous propose donc une recette originale : le tartare de plantain !

Ingrédients : pour 4 personnes :

- Une cinquantaine de feuilles de plantain ( de préférence les petites feuilles, lancéolé ou corne de cerf)

- ½ citron

- 6 cuil à soupe d’huile d’olive

-40g de graines de tournesol

-sel, poivre, cumin, baies roses

-Mixer tous les ingrédients dans un mixeur électrique. Conserver au frais.

-Servir sur des tartines grillées, des rondelles de radis noir ou de navets. Bon appétit!

(Vous pouvez faire tremper les graines dans l'eau tiède pendant deux heures si votre mixeur est un peu faible)

Le plantain est riche en calcium, en potassium, en zinc, en vitamines A, B1, B2, PP. Il renferme des tanins, du mucilage et des flavonoïdes.

C'est une plante d'une grande réputation médicinale : elle est astringente, adoucissante, antibactérienne et anti-inflammatoire. Elle est fort utile pour lutter contre les affections respiratoires, les gorges irritées, calme les piqûres d'insectes et les coupures.

 

 

Posté par Zebatgirl à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :