354px_Illustration_Glechoma_hederacea0
Description de la plante
Le gléchome lierre terrestre,(Glechoma hederacea) est une espèce de plantes de la famille des lamiacées, dont les menthes font partie. Elle est parfois appelée courroie de saint Jean ou courroie de terre (pour ses stolons), Rondelotte ou Rondette (pour la forme de ses feuilles), ou encore Lierret.


Jadis, Glechoma hederacea était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche.
Elle jouissait déjà, au XIIe siècle, de la réputation de pectoral.
Les médecins de la Renaissance y voyaient un vulnéraire puissant, guérissant les plaies internes et les brûlures. Au XVIIIe siècle, on appliquait sa décoction sur la tête des fous.


Sa floraison précoce en mars-avril et durant jusqu'à l'automne, en fait l'une des premières fleurs de l'année et d'autant plus précieuse pour les insectes se nourrissant de nectar et notamment les bourdons.


Propriétés médicinales
Le lierre terrestre contient du tanin, une huile essentielle, et un taux élevé de vitamine C. On y trouve aussi du 1,8-cinéole (également appelé eucalyptol), α-pinène, apigénine, β-sitostérol, bornéol, acide caféique, acide férulique, hyperoside, iode, lutéoline, menthol, acide oléanolique (un vasodilatateur démontré), acide rosmarinique, rutine, acide ursolique.
Ses qualités médicinales sont connues depuis au moins la Grèce ancienne. Galien la recommandait pour les inflammations oculaires. L'herbaliste anglais John Gerard (1545-1607) la recommandait pour les tintements d'oreille. La plante est traditionnellement utilisée en phytothérapie comme diurétique (une aide pour les désordres rénaux), astringent, stomachique (aliment tonique et stimulant doux notamment pour les indigestions), vulnéraire (aide à la cicatrisation des blessures externes), anti-inflammatoire, expectorant (sommité fleurie utilisée pour les affections bronchiques), et pour soulager les hémorroïdes. La plante est étudiée pour le traitement préventif de la leucémie, de la bronchite, de l'hépatite, du cancer et du Sida.

Sirop de lierre terrestre

Aller cueillir du Lierre terrestre fleuri en Avril/mai, en milieu de journée sans pluie.

P1090411

P1090412
Une fois à la maison, les trier et les couper en petit morceaux, puis faites infuser une tisane (environ 500ml )
>>>> Choisir ds plantes expectorantes et adoucissantes
        ex : coquelicot, thym, ronce…

Mettre une poignée de végétaux dans le mortier et écrasez les
renouveler 10 fois, soit 10 poignées

P1090413

Mettre les plantes et le jus de tisane (500 ml) dans une bonbonne en verre, recouvrir et laisser reposer 10 à 12 heures.

P1090417Passer le jus dans une étamine
Pesez le jus et ajoutez le même poids de sucre.

Chauffer dans une casserole très doucement pour faire fondre le sucre.
Mettre en bouteilles et conserver au frais.

Ce sirop est préconisé contre les crises de toux et les bronchites.

Virginie La Magicienne
www.recoltessauvages.canalblog.com

 

Cueillette : allez chercher 25 g de lierre terrestre en fleur, remplir le panier et trier ensuite, hacher au couteau

Recette de l'Apéro au lierre terrestre de Bruno Delaunay
Cuisine : dans une jatte, mélanger 230g de farine T80, 5g de sel fin, 80g d'eau, 20g de sucre en poudre, 20g de poudre de lait.
Pétrir pendant 10min
Ajouter progressivement 40g de beurre (facultatif) et le lierre terrestre haché
Laisser reposer la pâte en boule pendant 1 h à T° ambiante
former des boudins et couper des petits bouts.
placer sur la plaque, badigeonner de jaune d'œuf et laisser reposer encore 1h
avant la cuisson faire un petit coup de ciseaux par dessus
Four 230 °C pendant 12 à 15mn

23avr08_029

 

voir aussi le blog de Floradiane :

http://floradiane.canalblog.com/archives/2007/05/27/5098611.html